Rechercher
  • Thaïs Sander

"S'engager" n'est-ce pas le début de "changer le monde" ?

Tous les jours depuis des semaines maintenant défilent des messages, des publications, des images chocs, des reportages sur la manière de vivre "l'après" ... Et pourtant, je me lève chaque matin en me disant "vivre c'est maintenant, changer les choses c'est comme ce que j'ai fait hier et ce que je ferai demain... " Apparemment je ne suis pas comme tout le monde !!! Certains attendent demain, d'autres se plaignent ; ici on patiente en disant que "ça aura une fin" ; là-bas on a peur que "ça ne fasse que s'aggraver" ... Heureusement, je ne suis pas seule, je retrouve une sorte de nouvelle famille humaine qui resserre les liens jour après jour, garde la foi, oeuvre au quotidien : donner un sens à chaque journée est le devoir et le droit de chacun. Je termine de lire et découvrir Viktor Frankl avec la logothérapie et j'adhère à sa vision de donner du sens par l'action (extérieure ou intérieure d'ailleurs) sans doute parce que je suis moi-même de celles qui ne savent pas rester en place et qui ont milles idées à réaliser par jour. Je suis partie de mon expérience, de mon vécu d'endeuillée pour donner un second souffle à ma vie depuis 2015, j'ai beaucoup changé, me rapprochant de mes valeurs par mes petits actes anonymes. Ce faisant, je me suis aussi éloignée de certaines personnes, j'ai rompu avec des habitudes, j'ai intégré l'incertitude et la peur de marcher dans le vide ... Et c'est ainsi que je me sens vivante ! Ce n'est que mon chemin et chaque jour je pose un pas devant l'autre. Aujourd'hui je suis consciente de ma capacité à créer du lien alors je l'utilise peu à peu, j'écris, je parle, je partage, je permets des rencontres, j'invente de nouvelles méthodes en en mélangeant d'autres. Je reste touchée quand je vois des personnes sombrer et perdre pied quand leur vie est bouleversée par des pertes et des deuils. Je me retiens de les sauver car je sais que c'est inutile et moi-même je suis trop indépendante pour accepter d'être sauvée. Pourtant "être soutenu" résonne en moi comme une lumière différente : je la vois rayonner comme accueillir, aimer, donner sans attente. Alors je poursuis mon oeuvre de soutien car elle donne un sens à ma petite vie.

 "L'homme est partout confronté au destin, il a partout l'occasion de s'accomplir à travers la souffrance." Viktor Frankl 

Je crée pour que le deuil périnatal ne soit plus un tabou, pour que la perte d'un enfant donne un sens à des vies, pour que ceux et celles qui se perdent trouvent un phare. Je ne suis pas la bouée, je suis juste une vague parmi d'autres...

Et vous ? Ferez-vous partie des vagues à mes côtés ? Serez-vous en lien un moment avec mon action quotidienne ? https://www.okpal.com/guide-de-survie-deuil-perinatal/


"Je sais que les fées existent ! J'y crois, j'y crois ! " Peter Pan




0 vue

A propos
L'association internationale sans but lucratif "Souffle d'Étoiles" a pour vision que le deuil donne un sens profond à la vie.
Toutes missions dans le sens d'un accompagnement conscient aux deuils sensibles et tabous sont dans notre champ d'action. Nos collaborations internationales nous offrent des échanges privilégiés pour nourrir le but de cet aisbl.  

Souffle d'Étoiles a.i.s.b.l. - 12 rue du Monastère - 1000 Bruxelles - Belgique - 00 32 496 677 939 - info@souffledetoiles.org

© 2019 par Thaïs Sander