Rechercher
  • Thaïs Sander

Introduire l'intelligence collective dans le secteur de la santé ...


Je ne suis pas la première à m'y intéresser de près et ma motivation est grande car les enjeux sont de taille : tout le monde est au fait de l'épuisement des soignants, de la déshumanisation des soins, des enjeux financiers qui prennent le pas sur les réponses aux besoins psycho-affectifs des patients,... Les personnes en deuil, nous nomment très régulièrement combien elles sont désemparées à leur sortie de l'hôpital suite à la mort de leur proche, combien des parents se sentent abandonnés par "le système" en quittant la maternité sans leur bébé décédé, combien ils sont perdus sans information ni relais pour les longs mois que vont constituer le deuil qu'ils refusent encore et dont la seule issue saine serait l'acceptation et l'intégration de leurs émotions. Un parcours de combattant ou de perdant s'entame alors pour beaucoup d'entre eux mêlant sentiment d'injustice, peurs en tout genre et colère... Pourtant, un accompagnement plus global, organique, holistique, systémique (quel que soit le mot utilisé) a démontré à de nombreuses reprises que nous faisons partie d'un tout, que le soignant et le soigné sont "interrelié", pas par les émotions ou les faits simplement, mais par la mission même qui les lie, le contrat tacite d'apporter à l'autre son soutien et ses compétences dans un moment de grande vulnérabilité.

Hors cela se met en lumière avec le recul sur les situations, avec des exemples concrets partagés et avec le regard bienveillant et constructif d'autres personnes. C'est l'enjeu majeur que je souhaite relever dans les formations que je donne. Toute la théorie et la pratique peuvent s'apprendre et se transmettre pourtant elles s'ancreront et deviendront de nouveaux possibles si les personnes concernées partent de leur vécu, ressenti physique-psychologique-émotionnel, si elles ont la possibilité de prendre de la hauteur, de questionner leurs motivations et les valeurs profondes qui sous-tendent leurs gestes quotidiens. Non les soignants ne sont pas que les maillons d'une chaine huilée et infaillible, ce sont des humains comme leurs patients et leur faculté d'empathie ainsi que la gratitude des personnes dont ils ont la charge de soin durant un court instant, viendront les valoriser et renforcer leur envie de s'améliorer. Ceci aura des répercussions sur le système tout entier car aucune goutte d'eau n'est perdue et apporte toujours toute la vie qu'elle contient...


Enfin, je suis dans l'utopie d'espérer que les dirigeant·e·s eux-même, chef·fe·s de service et autres personnes chargées du contrôle des pratiques ou de la qualité des soins en verront les bénéfices également à plus long terme.

Dans les formations que je donne sur l'accompagnement du deuil périnatal, je m'adresse aux personnes qui travaillent en première ligne avec les endeuillés, elles font elles-mêmes la démarche de s'inscrire en formation et donne de leur temps personnel pour cela, il est donc dans mes objectifs que ce qu'elles acquièrent, sorte du cadre de ce qu'elles venaient chercher. Je pense que c'est le moment idéal en formation de permettre à quelqu'un de sortir de sa zone de confiance avec un filet de sécurité, de se poser des questions parfois sans réponses, de déposer ses bagages pour repartir allégé, de rallumer la flamme intérieure d'une profession souvent invisible ou inconnue telle que "accompagnant·e en deuil". Pour aller plus loin sur certains points plus structurels de l'intelligence collective face au secteur de la santé, je ne citerai que ce court extrait d'un article fort intéressant du Cairn Info :

"(...) les collectifs de soin y réinvestissent dans la capacité de s’aider eux-mêmes en aidant autrui, en puisant des forces ensemble et en équilibrant leurs échanges dans des logiques de don et de contre don (Mauss, 1923). De nombreux auteurs ont montré, dans les organisations, l’importance d’une communication interactive, permettant « la construction collective des savoirs, l’intercompréhension, la négociation et les arbitrages de l’action » (Grosjean, Lacoste, 1999). Mais cet interactionnisme ne peut fournir de « l’intelligence collective » que dans une énergie habitée par un réel souci de soutien aux autres et à l’équipe de travail." https://www.cairn.info/revue-management-et-avenir-2011-9-page-114.htm#


Prochaine session de formation en deuil périnatal (autres formations possibles sur demande) : https://www.souffledetoiles.org/events/formation-en-deuil-perinatal-prochaine-session-2020

77 vues

A propos
L'association internationale sans but lucratif "Souffle d'Étoiles" a pour vision que le deuil donne un sens profond à la vie.
Toutes missions dans le sens d'un accompagnement conscient aux deuils sensibles et tabous sont dans notre champ d'action. Nos collaborations internationales nous offrent des échanges privilégiés pour nourrir le but de cet aisbl.  

Souffle d'Étoiles a.i.s.b.l. -  Belgique - 00 32 496 677 939 - info@souffledetoiles.org - 2020 par Thaïs Sander